Les Gorges du Dailley

Donner de l’espace à toute la sphère du Naso-, Oro-  et Laryngo- pharynx tout en décrochant au passage le film des mucosités collantes

Le texte se lit de bas en haut, de la zone gorge à la zone voûte crânienne, comme si les escaliers montants des Gorges partaient de notre propre gorge jusqu’à notre voûte crânienne. La voix est modifiée (elle monte aussi !) au fur et à mesure de son parcours dans notre tête, avec une fin de parcours où la voussure de notre voûte palatine est comme plaquée vers le haut “en direction” de notre voûte crânienne.

Fait avec conscience et sensibilité, cela peut occasionner – ENTRE AUTRES par le déplacement du liquide céphalo-rachidien -, la perception différente du tiers supérieur de notre tête. Tout mouvement du liquide rachidien peut agir sur l’état glandulaire (glande pinéale, hypothalamus, hypophyse). Faire au moins 3 fois de suite.

Une fois que l’exercice est “maîtrisé”, refaire le tout en nasalisant. Attention : de l’extérieur, aucune tension n’est visible, ni mouvement de cou / tête vers le haut ou / et en arrière.

Cet exercice est puissant par les mouvements et changements de tensions provoqués dans notre boîte crânienne… donc s’abstenir de le faire après 19:00, voire 17:00 pour les personnes au sommeil sensible.

 

 

Chaque exercice est présenté une seule fois dans “le mois”. Il n’y a pas d’archive des exercices mis en ligne.

Les exercices de base avec la théorie illustrée sont dans mon livre (auch auf Deutsch verfügbar)

Souhaitez-vous soutenir mon travail ? Tout montant est bienvenu (merci de préciser “don”) via e-banking ou TWINT (tél : 076 489 19 20)

Afin d’être assuré/e d’être informé/e de sa parution, inscrivez-vous à l’info❤️respir mensuelle via la page d’accueil, en bas à gauche.