Exercice lié à la glande pinéale et l’énergétique

Constat de l’influence des test PRC sur la densité de l’espace respiratoire cérébral et glandulaire

La glande pinéale ou épiphyse est une petite glande endocrine de l’épithalamus du cerveau des vertébrés. Principalement à partir du tryptophane (un de nos acides aminés essentiels… mmm, une raison de plus de manger du chocolat NOIR 😉😁), elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l’intermédiaire de cette hormone en partenariat avec 2 autres tout aussi importantes, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers) avec une cascade de régulations vitales.

La glande pinéale, ou épiphyse, glande impaire, se situe au centre de l’encéphale, au niveau du diencéphale, et plus précisément au-dessus et à l’arrière du troisième ventricule, cavité contenant le liquide céphalorachidien.

C’est LA glande de PREMIÈRE IMPORTANCE. Et mon expérience, pendant une séance de groupe avec l’HARMONIE NERVINE m’a bousculée : j’ai senti comme un mur dense, une barrière, une lourdeur, dans l’espace compris entre les 3èmes cornets du nez et cette glande pinéale. Ce changement d’état est dû au test PCR (écouvillon via le nez) et à ce qu’il amène comme altérations dans cette zone si fragile, ce passage entre l’air – extérieur – à notre boîte crânienne, notre gouvernance “physique”.

Mais comme l’Univers est généreux, j’ai tout de suite reçu l’image d’un exercice à faire pour remettre de la circulation, pour fluidifier cet espace. Donc les participants ont reçu cet exercice… Oui, après chaque rendez-vous mensuel énergétique de groupe, il y a un petit bonus (musique improvisée chargée de l’énergie du moment, exercice en lien avec le ressenti global, tirage de carte, etc.) qui revient à chaque participant de la séance, avec le courriel de retour (environ 3 jours après la séance).

L’exercice de départ ⇒ “Ouvrir la fenêtre” aux pages 30 + 31 de mon livre “Exercices respiratoires pour mieux enChanter sa Vie: prévention et soins” pour bien libérer le passage aux 3èmes cornets (stimulation cérébrale et régénération globale).

Puis… une petite suite 😉🌹❤️

Attention : Ce n’est pas un exercice type d’activation de la glande pinéale (qui agit plutôt sur les mouvements du liquide céphalorachidien), MAIS d’harmonisation de cet “espace” entre les 3ᵉ cornets, l’axe hypothalamo-hypophysaire, en direction de la glande pinéale jusque vers l’arrière de la boîte crânienne. BUTS : enlever la densité, la lourdeur, fluidifié, qui “plombent” le travail de ces glandes si fondamentales.

Par contre, la mauvaise nouvelle concernant ces tests PCR et la migration de ses nanoparticules est toujours applicable, et là il n’y a pas de retour. Il faut ABSOLUMENT refuser ces tests. Cette vidéo vous le rappel, ayez la patience de TOUT regarder, merci pour VOUS. Ce genre de vidéos n’est plus hébergé via les plateformes conventionnelles, parce qu’elles dérangent les manières de penser “officielles”. Merci d’avoir la curiosité de sortir des rails.

Vous avez la possibilité de connaitre et de travailler cet exercice en cours privé (via Zoom – sans installation de logiciel, cours enregistré) avec bien sûr des indications plus personnalisées selon vos demandes et ce que je ressens être approprié pour vous. Me contacter via ce lien.

Pour plus de détails concernant la glande pinéale et l’importance de ses hormones ET TOUTE LA CASCADE DE RÉGULATIONS QUI EN DÉPEND, voici une vidéo éloquente…  En très raccourci : Qui maîtrise la glande pinéale en maîtrise son propriétaire.